Séjours en Bolivie : l'équipe de l'agence de voyage Bolivia Excepción

alain

Alain d’Etigny

Nationalité française, ex-officier chasseur alpin pendant 17 ans, a travaillé en agence parisienne et dirigé une agence réceptive en Tanzanie. Passionné de photo, des terres sauvages et expert en safaris, il est tombé amoureux de l’Argentine lors de l’organisation d’un tour d’Amérique du Sud en hydravion (centenaire de la naissance de Saint-Exupéry). Il décida de créer Argentina Excepción, dédiée à une sélection des itinéraires et des établissements les plus exceptionnels, avec le souci de l’organisation et de l’excellence qui le caractérise. Fort de plusieurs années d’expérience, et après avoir arpenté le Chili, le Pérou et la Bolivie du Nord au Sud, il fonda enfin Chile Excepción, Bolivia Excepción puis Perú Excepción. Sa remarquable connaissance de ces trois pays couronne désormais sa longue expérience professionnelle. > Lire l’interview d’Alain d’Etigny > Revoir Alain dans l’émission Faut pas rêver spécial Argentine sur France 3 (Voir à 22’30)
Ce qui m’a le plus surpris en Bolivie ? La beauté des paysages de l’altiplano, ainsi que l’authenticité des villages et de la population bolivienne.
sophie

Sophie Malaver

Sofia Malaver, de nationalité franco-argentine, maîtrise en littérature latino-américaine, Sorbonne Paris IV, ex-professeur – chaire de littérature espagnole de Buenos Aires. Après un séjour en France, Sofia a décidé de se lancer dans le tourisme pour faire connaître cette région du monde dont elle appréhende bien le potentiel en termes culturel et touristique. Après avoir arpenté le terrain en Argentine, au Chili et en Bolivie avec la détermination de tout connaître, elle est désormais votre interlocutrice favorite pour partir en famille ou en groupe.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie ? Ses marchés colorés, les plus beaux du continent !
Mechi

Mercedes Perrotta

Mercedes Perrotta, de nationalité argentine, est diplômée en administration des entreprises et en tourisme. Les chiffres n’ont aucun secret pour elle : elle a enseigné les mathématiques puis s’est occupée du contrôle de gestion d’une grande banque internationale avant de rejoindre Bolivia Excepción où elle veille au bon déroulé de votre séjour auprès des prestataires.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie ? La diversité des paysages, entre l’Altiplano et l’Amazonie.
baudoin

Baudouin Corneille

Baudoin Corneille, de nationalité française et argentine, est installé depuis une quinzaine d’années à Buenos Aires. Il travaille dans le tourisme depuis plus de cinq ans, après avoir évolué dans l’événementiel pendant de nombreuses années, notamment en France. Passionné de voyages et d’aventures, il poursuit sa découverte en voiture de l’Argentine, du Chili et de la Bolivie dès qu’il a du temps libre. Grâce à tous ces périples, il a parcouru et re-parcouru ces trois pays dans leurs moindres recoins. Il a ainsi acquis une expérience et une connaissance du terrain hors pair. Rigoureux et précis, il est aussi un organisateur d’exception.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie, c’est sa nature sauvage, comme vierge de toute rencontre avec l’homme.
franck

Franck Domini

De nationalité française, technicien commercial devenu pisteur secouriste en montagne pendant 5 ans en Andorre puis en Amérique latine, guide de randonnées et de tourisme conventionnel pendant 10 ans dans le nord chilien, le sud bolivien et jusqu’en Patagonie chilienne et argentine, il trouve là l’occasion de développer ses passions pour la géologie, la glaciologie, la faune et la flore. Chargé de dossiers client chez un grand opérateur touristique à Santiago, il rejoint enfin l’équipe de Bolivia Excepción. C’est désormais toute son expérience du terrain et de l’organisation qu’il apporte pour l’élaboration de votre parcours dans toute la Bolivie et le Chili.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie ? Cet incroyable mélange, encore peu connu, de paysages dramatiques, d’histoire passée et contemporaine singulière, de folklore et de bonne humeur !
Agustin

Agustín Mayor

De nationalité argentine, Agustín a suivi des études en relations publiques, sociologie et sciences politiques. Il a ensuite travaillé au ministère de la Santé argentin, avant de se rendre en France où il fut assistant de langues. De retour en Argentine, il a travaillé plusieurs années pour un grand groupe français, avant de rejoindre Bolivia Excepción. Aujourd’hui, il vous fait profiter de sa connaissance de l’Amérique du Sud, qu’il a découvert grâce a de nombreux voyages.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie ? La diversité culturelle de sa population et l’immensité du Salar d’Uyuni.
Ximena

Ximena Reyes Salas

Ximena, de nationalité à la fois française, argentine et chilienne, a étudié au lycée français Jean Mermoz de Buenos Aires avant de poursuivre ses études dans le tourisme. Elle a ensuite travaillé plusieurs années dans différentes agences de voyages, à Buenos Aires et à Londres, spécialisées dans le séjour sur mesure en Amérique du sud. Aujourd’hui au sein de notre équipe, elle saura façonner le séjour de vos rêves, forte de ses expériences et d’une connaissance exceptionnelle du continent.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie ? L’authenticité de sa population et ses traditions millénaires.
Carolina

Carolina Romero

De nationalité argentine, Carolina a toujours voulu se consacrer à l’organisation dans le domaine des services. Après diverses expériences dans des infrastructures variées du secteur hôtelier et hospitalier, elle s’est spécialisée dans l’administration touristique. Elle met aujourd’hui tous ses acquis au service des passagers de Bolivia Excepción, où elle s’occupe des réservations et opérations.
Ce qui m’étonne le plus en Bolivie ? Ses couleurs, sa forte personnalité, ses paysages qui surprennent encore et toujours les plus grands voyageurs.
jose02

Josefina Ramos Mejía

De nationalité argentine, Josefina Ramos Mejía possède plus d’une corde à son arc. En effet, après des études d’architecture d’intérieur et de design à Buenos Aires, elle s’est intéressée à tous les arts qu’offre la capitale porteña : les studios de danse et les planches de théâtre n’ont plus de secrets pour elle. Son expérience, riche de cette diversité, reflète une personnalité dynamique et curieuse. Passionnée de culture et portée vers la découverte de nouveaux horizons, c’est naturellement qu’elle a trouvé chez Bolivia Excepción sa place dans la gestion administrative et l’organisation de l’entreprise.
Ce qui m’étonne le plus en Bolivie ? Son authenticité, loin des destinations touristiques traditionnelles.
Jeanne

Jeanne Fabre

Née dans un petit village du Sud de la France, Jeanne a toujours aimé découvrir des cultures authentiques et faire de belles rencontres. C’est pourquoi elle a sillonné sans cesse la planète, au cours de ses études à Sciences Po et Sup de Co Paris. Après des expériences professionnelles diverses dans le monde de l’entreprenariat social et solidaire (de la communication au mécénat, et du recrutement au montage de projet), elle met aujourd’hui son énergie et sa curiosité au service de Bolivia Excepción.
Ce qui me séduit le plus en Bolivie ? La sagesse ancestrale populaire, notamment les propriétés de plantes les plus uniques, des bords du rio Paraguay (90 m d’altitude) jusqu’aux pentes du Nevado Sajama (6.542 m).
julien

Julien Maillard

Julien Maillard, de nationalité française, a étudié et travaillé dans la communication en France, en Espagne et aux Caraïbes. Passionné depuis toujours par les cultures latines, il a trouvé en Amérique du Sud une nature exceptionnelle et une richesse humaine qui lui ont donné envie d’y vivre et d’en savoir plus… Un vrai coup de cœur pour le pays, qu’il saura vous faire partager. Responsable de la communication, sa formation et son expérience lui permettent aujourd’hui d’appréhender au mieux les manières de faire connaître l’agence.
Ce que j’aime particulièrement en Bolivie, c’est la rencontre avec des peuples et des traditions parmi les plus anciennes du monde.

Guides Ville de La Paz

rocio-la-paz

Rocio

Rocio est bolivienne, guide francophone et elle a un sacré bagage international. Née à La Paz, elle fait sa scolarité au Chili et à Cuba. Après une expérience dans la publicité et le marketing qui la fait voyager en Espagne, au Chili, en France puis en Algérie, elle décide de revenir dans son pays natal et de se lancer dans le tourisme. Sa maîtrise du français, son amour des voyages et son talent pour la communication lui permettent aujourd’hui d´être un guide d’exception pour la découverte de l’Altiplano et des cultures Tiwanaku ou Inca.
Ce qui me surprend le plus en Bolivie ? La beauté et la diversité des paysages, mises en valeur par une luminosité digne des plus belles peintures. Enfin, le folklore ancré chez toutes et tous dès le plus jeune âge.
piter-la-paz

Piter

Piter est un véritable paceño. Ses études de tourisme et surtout ses quinze ans d´expérience dans la région lui permettent de se présenter comme l´expert de la culture locale. A la fois guide francophone et anglophone, il est également spécialisé dans les sports de montagne. Ainsi, il a une certaine inclinaison pour la randonnée qui lui permet d´explorer tous les recoins de la Cordillère. Il est également passionné de paléontologie et de préhistoire.
Ce qui m´impressionne le plus dans la région ? La culture Tiwanaku, plus ancienne que celle des Incas. Ils ont su développer une connaissance phénoménale en médecine, en astronomie, en ingénierie de l’eau, en architecture… Ce sont également de grands amoureux de l´Art qui ont déposé dans chaque petite chose de la vie quotidienne une touche de Beau.
rodrigo-la-paz

Rodrigo

Rodrigo est né à La Paz ; capitale qu´il quitte le temps de faire des études d’histoire et de lettres dans la ville de Montesquieu. Après avoir fait ses armes dans les hôtels des plus grandes capitales d’Amérique du Sud, il revient à La Paz où il devient guide francophone, anglophone et germanophone. Ouvert et cultivé, il saura partager avec vous sa passion pour la géopolitique d’Amérique du Sud et sur le passé récent de son pays.
Ce qui me touche le plus en Bolivie ? L’île du Soleil, sa pureté, son énergie unique, l’absence de moteurs, de pylônes électriques, de routes…
santiago-la-paz

Santiago

Santiago est né à La Paz. Après ses études, il part à l´aventure et se retrouve à Prague, où il travaille près de dix ans dans l’hôtellerie et dans l’interprétariat. Fort de son expérience comme guide espagnol, portugais, italien et anglais, il revient en Bolivie en 2009 et voyage une année entière pour mieux connaître son pays. Ayant aujourd´hui repris sa casquette de guide, il partagera avec grand plaisir ses connaissances sur les richesses anthropologiques et archéologiques boliviennes ainsi que sur la biodiversité et l’ornithologie de sa région natale.
Ce qui me surprend le plus à La Paz ? C´est que cette ville s’est construite à l’intersection du désert de l’Altiplano, de la Cordillère Royale et à peu de distance de la forêt primaire des basses terres.

Guides Santa Cruz

christian-santa-cruz

Christian

Christian est bolivien, d´origine européenne. C’est depuis le berceau ou presque, qu’il est tombé sous le charme de la Chiquitanía qu’il connaît de fond en comble. Petit, il suit des études dans un internat jésuite dans le département de Santa Cruz. Dès lors, il guide son entourage dans les recoins de la région et leur fait découvrir des paysages qu’il qualifie de simples et émouvants. Christian saura vous décrire et vous faire apprécier l’accueil chaleureux des habitants, leur respect des traditions et leur douceur de vivre.
Ce qui me surprend le plus dans la Chiquitanía ? C’est la qualité et la simplicité des rencontres avec ses habitants, mais aussi la beauté de chacune des églises des environs : de petites œuvres d’Art à elles seules.
ginelda-santa-cruz

Ginelda

Ginelda est originaire de Tupiza. Née dans la région des vignobles, elle travaille de nombreuses années à La Paz avant de partir avec son mari, agronome de métier, à Santa Cruz de La Sierra. Guide francophone depuis 1999, elle aime lire et écrire mais par-dessus tout explorer de nouvelles contrées. Au fil des années, elle est devenue une spécialiste du tourisme culturel et communautaire. Rien ne vaut, dit-elle, de vivre quelques jours à Santa Ana ou à San Andres, à côté de Concepción, pour s’imprégner des habitudes de vie de Chiquitos.
Ce qui me plaît le plus à Santa Cruz ? Outre, le climat agréable toute l’année, c’est la chaleur des gens, leur hospitalité, leur don pour la musique… La région nous porte à la contemplation.
adriana-santa-cruz

Adriana

Adriana est née à Trinidad dans la province du Beni. Venue étudier à Santa Cruz, elle décide finalement de s’installer dans cette région. Une parenthèse au Japon lui fait découvrir la médecine traditionnelle asiatique ; puis de retour à Santa Cruz, elle se dédie au métier de guide. Elle parle anglais, portugais et japonais, ce qui lui permet de faire découvrir la Chiquitanía aux touristes du monde entier.
Ce que j’aime le plus à Santa Cruz ? La nature et sa présence forte qui rendent les gens plus simples et plus sincères.

Guides Cochabamba

gonzalo

Gonzalo

Né à Cochabamba, il effectue des études d’électronique au Brésil. De retour en Bolivie il travaille finalement dans l’installation de lignes électriques pour relier tous les villages de la région. Grâce à ce métier, il connaît peu à peu chaque recoin et en découvre les trésors. Après une nouvelle formation académique dans le tourisme, il se lance en 1999 comme chauffeur-guide et devient expert en paléontologie et en spéléologie.
Ce qui m’affectionne le plus dans la région de Cochabamba est d’être à Torotoro parmi ses habitants et de les servir. Le village est passé par tant de difficultés que lorsque je débouche au col et que j’aperçois le village, mon cœur bat très fort.
jimmy-cochabamba

Jimmy

Jimmy est bolivien. Chauffeur-guide expérimenté, il cache sous sa belle moustache des trésors de connaissances. Titulaire d’une licence en économie, il décide de changer de voie et de se tourner vers le tourisme. Voilà donc plus de 25 ans qu’il fait voyager des passagers du monde entier. Conscient de l´énorme potentiel de sa région, il adore manier le volant de son 4×4 pour faire découvrir les paysages sans pareil de Cochabamba. Conducteur attentionné, il vous guidera en toute sécurité sur les pistes des alentours.
Ce que je préfère dans la région de Cochabamba ? La diversité de la nature, surtout dans la zone del Tropico.
jesus-cochabamba

Jesus

Jesus est un Cochabambino passionné de voyages et de moto. Après plusieurs années en Espagne, il décide de revenir dans sa région natale pour faire découvrir aux touristes la richesse de son pays. Technicien informatique, puis chauffeur-guide depuis 2009, il parle couramment anglais ainsi que quechua. Toujours aimable et prévenant, il s’adapte à merveille à son public. Féru d’Histoire, il saura vous transmettre son grand intérêt pour le passé de la province de Cochabamba.
Ce que je préfère dans la région de Cochabamba ? Les villages de Valle Alto et leur architecture coloniale.

Guides Uyuní

wilson-uyuni

Wilson

Wilson est quechua. Il fait sa scolarité à San Pedro de Quemez, puis ses études à Uyuní. Tout d’abord mécanicien, il devient chauffeur, puis suit une formation complémentaire dans le tourisme. Chauffeur-guide depuis 2012, il arpente toute la région de Potosí, dont notamment le Lípez, sa province natale. Il vous dira tout sur la flore et la faune de l’Altiplano.
Ce que j’aime en particulier dans cette région ? Le côtoiement de plusieurs cultures très anciennes et toujours vivantes. Egalement les splendeurs du Salar, des lagunes Verte et Rouge.
elsa

Elsa

Elsa est née à Tarija, la région des vins boliviens. Elle y a suivi des études de langues, notamment du français, de l’anglais et de l’italien. Après un temps comme guide sur la route des vins, en 2010, elle rejoint la ville d’Uyuní pour dynamiser sa carrière. Ses points forts sont l’histoire et l’archéologie plus particulièrement des hautes terres de Bolivie.
Ce qui me donne le plus d’émotion est la traversée du Salar d’Uyuni. Je ne me lasse pas des couleurs et des lumières qui toujours varient.
hiladio

Hiladio

Né à Atulcha, sur la rive sud du Salar d’Uyuni, Hiladio s’est directement lancé après sa scolarité dans la profession de mécanicien, puis de chauffeur dans le tourisme en 2006. Perfectionnant sa connaissance du Lípez au fil des années, il en maîtrise chaque recoin et veille à la sécurité et au confort de ses passagers. Il saura vous faire partager ses connaissances et ses anecdotes sur les coutumes et traditions des communautés vivant autour du Salar.
Ce qui m’émeut le plus dans la région est le Salar d’Uyuni et la Laguna Colorada. J’aime voir l’euphorie que ces paysages extraordinaires provoquent chez les voyageurs.

Guides Sucre

georgina-sucre

Georgina

Georgina est née à Sucre. Elle suit une double formation dans le tourisme et en langues étrangères. Elle enseigne aujourd’hui celle de Molière, à l’Alliance française de Sucre, qu’elle a pratiquée au cours d´un séjour en France. Exerçant en parallèle le métier de guide depuis 2007, elle est incollable sur l’histoire, l’architecture et les musées de la ville blanche.
Ce qui me surprend le plus à Sucre ? Son ouverture. Les communautés des hautes et des basses terres y envoient étudier leurs enfants. Ce mélange donne à la plus belle ville du pays un rôle essentiel dans la Bolivie de demain.
henry-sucre

Henry

Henry est né dans les hauteurs de Potosí, dans une famille de mineurs. Il quitte la ville de « Potojsi », du « tonnerre » en quechua, pour faire des études d’architecture puis de tourisme à Sucre, où il s’installe. « Aficionado » de musique traditionnelle et des cultures des peuples autochtones, il adore bavarder sur les traditions boliviennes qu´il n’hésite pas à questionner. Guide de montagne spécialisé en écotourisme, vous partagerez avec lui des passionnantes conversations sur la culture de son pays.
Ce qui me séduit le plus dans la région de Sucre ? L’incroyable énergie que dégage cette superbe ville, son architecture également, ainsi que le splendide panorama des montagnes alentour.
mayra-sucre

Mayra

Mayra est une guide francophone bolivienne, née à Añimbo, au sud de l’Amazonie et au pied de la Cordillère orientale. Venue à Sucre pour y suivre des études universitaires dans le tourisme et les langues étrangères, elle a été totalement charmée par cette région et a décidé de s’y installer. Depuis 2009, elle fait découvrir aux touristes sa ville d’adoption. Elle vous proposera avec plaisir une visite architecturale de la ville blanche tout en partageant avec vous ses connaissances sur l’histoire de la capitale constitutionnelle de la Bolivie.
Ce qui me séduit le plus à Sucre ? Sa richesse culturelle et sa tranquillité. A chaque recoin de la ville, il y a des choses à conter et à découvrir.

Guides Tarija

javier-tarija

Javier

Javier est né dans la vallée de Los Cintis à Villa Abecia, puis il a rejoint très tôt la ville de Tarija. Guide depuis 1994, cet enfant du pays connaît la région comme sa poche. Diplômé en administration d’entreprise et en tourisme, Javier est également professeur à l’université de Tarija. Un séjour à Bologne lui permet de maîtriser parfaitement l’italien. Casquette souvent vissée sur la tête, il vous surprendra par l’étendue de ses connaissances, tant historiques qu’anthropologiques. Il vous guidera à travers l’Andalousie bolivienne pour vous faire découvrir la culture chapaca de Tarija. Disponible et attentionné, Javier fera de votre séjour à Tarija un souvenir inoubliable.
Ce que je préfère dans la région de Tarija ? La route des vins, ses villages et ses bodegas, véritable parcours historique de la région.
valeria-tarija

Valeria

Valeria est bolivienne étasunienne, originaire du Texas. Anthropologue de formation, elle étudie dans l’Etat de l’Iowa avant de travailler comme volontaire pour des projets de développement social au Guatemala et en Bolivie. Séduite à la fois par le climat agréable de la région et par l’hospitalité reconnue des Tarijeños, Valeria y pose finalement ses valises. Passionnée de culture, d’agronomie et de botanique, elle exerce son métier de guide depuis plus de dix ans. Disponible et très à l’écoute, elle saura répondre à vos questions les plus pointues.
Ce que je préfère dans la région de Tarija ? La vie simple et saine que l’on mène dans les campagnes alentours, propices à la culture de la vigne.
carlos-tarija

Carlos

Carlos est tarijeño, né à Bermejo. Diplômé en droit, il devient avocat et part vivre un temps de l’autre côté de la frontière, à Jujuy, en Argentine. Il choisit finalement de revenir en Bolivie et de se reconvertir afin de faire partager son amour pour ses terres au plus grand nombre. Guide de tourisme depuis dix ans, il est encore aujourd’hui fasciné par la richesse des paysages de Tarija. Son œil expert lui permet de déceler leurs moindres évolutions, et sa connaissance du terrain vous permettra de découvrir les plus remarquables fossiles de la région.
Ce que je préfère dans la région de Tarija ? L’Altiplano et ses paysages solitaires, ainsi que sa faune variée.