Carnaval d’Oruro 2013, en Bolivie

12 mars 2013Evénements

Du 8 au 11 février prochains, aura lieu le célèbre carnaval d'Oruro, évènement unique au croisement des cultures andines et chrétiennes.

Caranaval Oruro Bolivie 2013Inscrit comme chef d’œuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de l’Unesco depuis 2008, le carnaval réuni chaque année des milliers de personnes dans la ville d’Oruro pour célébrer la Vierge del Socavón, la patronne des mineurs et du folklore. L’occasion idéale de transmettre les traditions de cette région des Andes.

Cette fête populaire est née du mélange progressif des croyances andines et du catholicisme espagnol depuis le XVIème siècle. Ce sont les pères de l’Ordre de Saint Augustin qui, dans le cadre de l’évangélisation, enseignèrent aux habitants du département d’Oruro les images de la Vierge ainsi que du Diable.

Les populations andines associèrent ces deux figures à leurs propres divinités la Pachamama (La Terre Mère) et le Tio Supay (Le dieu de la Montagne) afin de pouvoir continuer leurs propres rituels sous la domination des colons. C’est de ce syncrétisme unique que sont issues les traditions religieuses actuelles de la Bolivie, dont le Carnaval d’Oruro est l’expression la plus connue.

Durant les 4 jours que durent les festivités, les participants racontent, au travers de danses, de chants et de processions, la lutte du bien contre le mal. Le Carnaval débute avec  » l’invitation  » du Tio Supay et une Challa, une cérémonie dédiée à la Vierge del Socavon dans la grotte de Pie de Gallo.

Mais le plus impressionnant vient ensuite avec une fastueuse entrada, durant laquelle des groupes de danseurs folkloriques vont, durant plus de 20 heures, défiler sur un parcours de 4 km et présenter de spectaculaires chorégraphies. Avec plus de 30 types de danses et autant de costumes différents, le défilé permet de découvrir les nombreuses spécificités culturelles des différentes régions de Bolivie.

L’apothéose du spectacle est la fameuse Danza de la Diablada, qui montre des danseurs, vêtus de parures et de masques superbement travaillés, mimer la lutte entre les anges et les forces de l’enfer. Certains costumes pèsent plus de 30 kg et nécessitent un an de préparations minutieuses afin être prêts pour la semaine du carnaval. Le résultat est particulièrement impressionnant et coloré.

Le carnaval, très animé, attire chaque année plus de 250 000 visiteurs qui emplissent les hôtels de la ville et la font sortir de sa quiétude habituelle. Une très belle manifestation de la culture folklorique bolivienne, durant laquelle les générations et les classes sociales se mélangent sans distinctions et font revivre leurs traditions.

De plus, cette année, le carnaval aura une saveur toute particulière car il se déroulera aux pieds de la statue de 45 m de haut de la Vierge del Socavón que vient d’inaugurer le président Evo Morales dans la ville Oruro.

Un événement à ne pas manquer !

Pour plus d’information, rendez-vous sur notre guide consacré au carnaval, sur la page officielle du Carnaval ou sur sa page facebook.