La Bolivie inscrit La Foire des Alasitas au Patrimoine mondial

14 février 2018Patrimoine

En janvier la Foire des Alasitas a commencé en Bolivie avec une petite nouveauté depuis décembre 2017, la célébration emblématique est maintenant inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

feria-alasitasEn l’honneur d’Ekeko, dieu Aymara de la fertilité et de la prospérité, une centaine d’exposants de miniatures se sont installés place San Antonio à Cochabamba pour un mois.

Cette fête a débuté en 1781, à l’époque de José Sebastian Segurada, le Maire de La Paz. Ce festival annuel a été ordonné en l’honneur de la divinité Ekeko, qui a  libéré la ville du siège indigène de Tupac Katari. A l’origine, les miniatures étaient représentées par des bonhommes bossus nus aux phallus disproportionnés, gage de fertilité. Aujourd’hui, les miniatures ont pris des traits un peu plus hispaniques avec une moustache et couverts de signes de richesse.

Les miniatures sont fabriquées par des artisans et sont achetées pendant un mois par les Boliviens dans l’idée de voir se réaliser leurs vœux de richesse et fertilité. Ces miniatures sont fabriquées en plâtre et reçoivent des cigarettes allumées lors de la célébration ainsi que des feuilles de coca et de l’alcool.

Ces miniatures peuvent être par exemple des représentations de petites voitures ou encore des maisonnettes dans lesquels les acheteurs mettent de l’argent pour voir leurs désirs de construire une maison, ou d’acheter une voiture se réaliser.

Cette célébration se trouve principalement dans les villes andines comme La Paz et El Alto, cependant on peut la retrouver dans le sud du Pérou et le Nord du Chili et de l’Argentine.