Principaux artistes de Bolivie

Les personnalités majeures de l’art bolivien.

 

Maria Luisa Pacheco

Peintre bolivienne née en 1919 à La Paz, Maria Luisa Pacheco y a étudié à l’Ecole des beaux-arts avant de partir pour l’Espagne, où elle travailla avec le peintre cubiste Vázquez Díaz. Les paysages de l’Altiplano et les peuples indigènes de son pays sont des thèmes récurrents dans ses œuvres. Adoptant un style abstrait, elle rentra en Bolivie en 1955 et fonda le « Groupe des huit artistes contemporains ». Elle a exposé dans divers pays et a également participé à la Biennale de São Paulo. Elle est décédée à New York en 1982.

Jorge Carrasco Núñez del Prado

Ce peintre et sculpteur bolivien naît à La Paz en 1919 dans une famille d’artistes. S’intéressant très jeune à l’art, il étudie les arts plastiques et devient professeur. Son œuvre abstraite revêt un véritable caractère social. En tant que sculpteur, il travaille la pierre, le marbre, le bronze et le granite. Vivant en France depuis les années 1960, il est l’un des précurseurs de l’art abstrait. Ses œuvres sont aujourd’hui exposées dans le monde entier; en Bolivie bien sûr, mais aussi en France, aux Etats-Unis ou au Brésil. Jorge Carrasco mourut en France en 2006.

Graciela Rodo Boulanger

Née à La Paz en 1935, le penchant artistique de Graciela Rodo Boulanger est très vite influencé par sa mère, une pianiste, et son père, amateur d’art. Peintre et pianiste talentueuse, elle choisit pourtant de se tourner uniquement vers la peinture lorsqu’elle réalise qu’elle ne pourra pas mener les deux carrières de front. En arrivant à Paris en 1961, elle commence alors à travailler avec Johnny Friedlander, puis épouse un diplomate français. Désignée en 1979 artiste officielle par l’UNESCO pour l’Année internationale de l’enfant, elle participe au fil des ans à plus de 170 expositions dans le monde entier.

Freddy Alborta Trigo

Né en 1932 et décédé en 2005, Freddy Alborta Trigo était un photographe bolivien, mondialement reconnu pour ses clichés du cadavre d’Ernesto Che Guevara. Il travailla comme reporter pour des agences telles que United Press International ou Associated Press, ainsi que pour des journaux boliviens. Il a également été le photographe officiel du président Victor Paz Estenssoro entre 1952 et 1964.

Jorge Ruiz

Né à Sucre en 1924, c’est lors de ses études en Argentine que Jorge Ruiz prend goût à la réalisation cinématographique. Il va dès lors devenir l’un des fers de lance du cinéma bolivien et indigéniste. Auteur d’une centaine de films et documentaires, il sera récompensé lors de plusieurs festivals pour Vuelve Sebastiana en 1953. Décédé en juillet 2012, il est l’une des figures les plus reconnues du documentaire latino-américain.

Sonia Montero Falcone

Sonia Montero Falcone est une peintre et artiste plastique bolivienne née à Santa Cruz en 1965. Très jeune, elle part vivre aux Etats-Unis et commence à s’intéresser à la peinture. En 1988, elle est élue Miss Bolivie internationale au Japon. Ses œuvres, dans lesquelles elle essaie de traduire son idéal spirituel, en représentant notamment des formes humaines, ont été exposées en Bolivie, mais aussi à New York, Miami et Londres.