Ñuflo de Chávez (1518-1568)

Ñuflo de Chávez fut le fondateur de la ville de Santa Cruz de la Sierra, dans un Est bolivien à l’époque difficile d’accès.

Plaza Ñuflo de Chavez, San Jose de Chiquitos

Conquistador espagnol né à Trujillo en Estremadura, il se joint à l’expédition d’Álvar Núñez Cabeza de Vaca, qui vise à trouver Tierra Rica ou El Dorado, et arrive dans la capitale du Río de la Plata en 1544. En tentant d’atteindre cette terre mythique, pleine de richesses et de métaux précieux, il va explorer dans des directions différentes le fleuve Paraguay et ses affluents. Il va également contribuer à l’élimination de Cabeza de Vaca, et aider Domingo Martínez de Irala à devenir l’homme fort de la région.

																					
Ñuflo de Chavez – Crédit Museo de Historia Regional del departamento de Santa Cruz

Il arrive sur l’actuel territoire bolivien en naviguant sur le Río Pilcomayo et en traversant le Río Boreal en 1547-1548. De là, il rejoint Lima à travers Chuquisaca, pour ensuite retourner à Asunción en 1550. En 1560, le vice-roi le nomme lieutenant-gouverneur de Moxos et, l’année suivante, il fonde la ville de Santa Cruz de la Sierra. Il décide alors de réaliser l’enregistrement intégral des peuples autochtones de cette région et d’encourager l’immigration en provenance du Paraguay afin de peupler la ville nouvellement fondée. Il meurt à Mitimí lors d’une attaque d’Indiens Guarani, sur le chemin de la ville d’Asunción.

Figure de moindre importance que les conquistadors espagnols les plus renommés, Ñuflo de Chávez a toutefois un rôle de premier plan dans l’histoire de la Bolivie. Il a en effet établi des liens durables entre l’est et la région de Charcas, à une époque où les voies de communication étaient particulièrement difficiles.