Butch Cassidy et Sundance Kid (morts en 1908)

La folle épopée de Butch Cassidy et Sundance Kid à travers l’Argentine puis la Bolivie a alimenté de nombreux films.

Butch Cassidy (en bas à droite) et le Wild Bunch

Originaire de l’Utah, Robert Leroy Parker plus connu sous le nom de Butch Cassidy, fut l’un des plus grands pilleurs de banques et de trains de la fin du XIXe siècle. Il traversa la frontière américaine pour trouver en Argentine, puis en Bolivie, un lieu tranquille pour une retraite discrète.

Le curieux surnom de Butch Cassidy est l’alliance de deux moments-clés de l’éducation criminelle du personnage. Après avoir fugué du ranch familial de Beaver dans l’Utah, Parker se réfugie dans le ranch d’un bandit local, Mike Cassidy, qui lui offre un travail et devient peu à peu une figure de référence pour l’adolescent fugueur. Plus tard, Parker se met au service d’un boucher de Rock Springs dans le Wyoming, d’où son surnom, un vestige de son activité (butcher signifiant boucher en anglais).

Longtemps poursuivi par la police américaine dans plusieurs Etats, il est arrêté en 1895 pour vol et suspicion de constitution d’un réseau criminel, puis emprisonné durant dix-huit mois dans la prison d’Etat de Laramie, dans le Wyoming. Relâché en 1896, Butch Cassidy fait la promesse solennelle auprès du gouverneur du Wyoming qu’il ne poursuivra plus ses activités. La même année, en compagnie de Harvey Logan, surnommé Kid Curry, de son frère George Curry et d’autres criminels proches, il créé, à l’occasion du casse d’une banque de Montpelier, dans l’Idaho, le Wild Bunch, célèbre groupe de gangsters dans lequel Butch Cassidy va continuer d’exercer son savoir-faire, augmentant considérablement le montant de son butin. La bande se déplace peu à peu vers le sud, passe au Nevada, puis au Texas, mais s’effiloche au gré des emprisonnements et des morts.

Le 20 février 1901, Butch Cassidy et Sundance Kid rejoignent New York pour  prendre un bateau en direction de Buenos Aires, où ils achètent une maison vétuste sur la rive Est du río Blanco, non loin de la ville de Cholila, dans la province de Chubut. Après avoir braqué plusieurs banques de la région, dont celle de Rio Gallego avec une centaine de milliers de dollars de butin, et échappé aux autorités locales, ils doivent se résoudre à vendre leur masure pour fuir vers le Chili depuis San Carlos de Bariloche.

En 1906, Butch Cassidy et le Kid s’installent et trouvent un travail de gestionnaires des fonds et de distribution des salaires dans une mine d’étain de Santa Vera Cruz, au cœur des Andes boliviennes. D’après la correspondance que l’on a retrouvée, c’est lors d’une excursion dans la ville  frontalière de Santa Cruz, dans l’est du pays – aujourd’hui ville la plus peuplée  – que Butch Cassidy découvrit enfin le lieu de retraite qu’il cherchait depuis vingt ans. C’est là que Butch Cassidy désirait passer ses vieux jours, si toutefois il ne tombait pas avant.

C’est pourtant la ville de San Vicente, dans le sud du pays, qui fut l’ultime théâtre des méfaits de Butch Cassidy. D’après les autorités, deux hommes avaient attaqué, le 3 novembre 1908, un convoi de fonds contenant les salaires de mineurs travaillant dans le village voisin. Quelques jours plus tard, les voleurs furent appréhendés dans le repaire où ils s’étaient retranchés, un lieu connu des autorités. Lorsque les officiers de police pénétrèrent dans la maison, ils trouvèrent deux corps inanimés, vraisemblablement un double suicide.

Le mystère autour des personnages de Butch Cassidy et de ses acolytes du Wild Bunch reste aujourd’hui entier et trouva son apogée au moment du décès présumé du leader. Car malgré les enquêtes qui ont suivi ces événements et les analyses ADN qui furent menées en 1991, aucune certitude ne put être établie quant à la mort du bandit. Et comme les destins hors du commun ne vont jamais sans folles rumeurs, l’une des sœurs de Parker a longtemps clamé que son frère était toujours vivant et qu’il était revenu vivre des jours paisibles auprès de sa famille aux Etats-Unis après les événements de San Vicente.

L’histoire extraordinaire de Butch Cassidy et de Kid Curry inspira de nombreux réalisateurs, dont le plus célèbre est probablement l’Américain George Roy Hill pour son western Butch Cassidy et le Kid (1969), film dans lequel les deux personnages sont respectivement incarnés par Paul Newman et Robert Redford.