11ème Festival de Musique Baroque de la Chiquitania

29 février 2016Culture

Tous les 2 ans, les 20 missions jésuites boliviennes autour de Chiquitos reprennent vie au son d’instruments baroques.

11ème Festival de Musique BaroqueCette année, c’est du 21 avril au 1er mai 2016 que les Missions Jésuites reprennent vie au son d’instruments baroques.  Depuis 1996, ce festival convoque tous les 2 ans plus de 800 musiciens. Venus de tous les coins de l’Europe et l’Amérique, ils proposent une programmation phénoménale de 100 concerts. C’est l’événement musical le plus important de toute l’Amérique Latine.

Un intermède musical pour le moins improbable en pleine jungle amazonienne, dans la province de Santa Cruz en Bolivie. Tout commence dans les années 1970, avec une découverte surprenante des équipes chargées de la restauration des églises des missions jésuites sous la direction de l’architecte jésuite Hans Roth. Il s’agit de milliers de partition de musique baroque écrite à Chiquitos et à Moxos aux XVIe et XVIIIe siècles, aujourd’hui conservés aux Archives musicales de Concepción. La musique baroque avait été d’abord importée par le père Martin Schmid qui lança la formation musicale avec des instruments rapporté d’Europe.

La vocation de ce festival est la mise en valeur de cette culture unique née en Bolivie de la rencontre entre les missionnaires jésuites européens et les musiciens indigènes. A chaque fois, un congrès d’historiens et spécialistes de la musique ancienne forme le Symposium International de Musicologie (ECSIM). Quelques concerts ont aussi lieu dans les villes de Santa Cruz, Cochabamba et La Paz.

Le festival est aussi l’occasion d’admirer la beauté architecturale des missions, dont six ont été déclarées patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1991. Notre circuit thématique vous fait visiter les plus belles missions jésuites de Chiquitos; San Javier (1691), Concepción (1709), San Ignacio (1748), San Rafael (1696), San Miguel (1721) et Santa Ana (1755). Vous pouvez en profiter pour explorer la jungle de l’Amazonie, afin d’y admirer la flore exubérante et la faune étonnante, à la frontière avec le Brésil et le Paraguay.