Le singani, liqueur nationale de Bolivie

Le singani est la liqueur nationale de Bolivie. Symbole de son histoire coloniale, il est aujourd’hui encore très populaire parmi la population.

Le singani

Le singani est un distillat fin, jeune et aromatique de raisin blanc. Parfois aussi appelé le pisco bolivien, il se différencie de son cousin péruvien et chilien par le fait qu’il n’est élaboré qu’à partir du cépage Muscat d’Alexandrie.

A l’instar du vin bolivien, les premières productions de singani correspondent à l’arrivée sur le territoire bolivien des missionnaires, jésuites ou augustins au XVIe siècle. Ceux-ci plantèrent des vignes afin de produire leur propre vin de messe. Ces plantations se développèrent tout d’abord dans les vallées au sud de Potosí, au moment de l’âge d’or de la ville minière.

Ce sont les caractéristiques géographiques et météorologiques propres à la Bolivie qui ont poussé les viticulteurs à produire du singani. D’une part, du fait de la haute altitude et de la forte radiation solaire, les vignes produisent dans les hautes vallées des raisins à forte concentration en sucre, base de la production de la liqueur. Par ailleurs, la région de Tarija est soumise à de fortes pluies durant l’été austral, ce qui rend parfois impossible la récolte des raisins à maturité. Ces conditions firent qu’il était difficile pour les producteurs de conserver le vin durant des périodes suffisamment longue. La solution fut d’utiliser la technique de la distillation plutôt que celle de la fermentation afin de ne pas perdre le fruit de leur récolte. Ils obtinrent ainsi une liqueur de raisin titrant à 70° : le singani. Le taux d’alcool de celui-ci est ensuite ajustable en lui ajoutant de l’eau de vie pure.

																					
Fabrication du Singani à la bodega Casa Real

Depuis 1992, une appellation d’origine contrôlée à été mise en place pour les singanis produits, entre autres, dans la vallée centrale du département de Tarija, dans les vallées Nord et Sud Cinti de Chuquisaca ou dans les provinces Gornelio Saavedra et Linares de Potosí.

De nombreux cocktails traditionnels existent à base de singani, comme le Chuflay (singani et limonade), le Poncho Negro (singani et Coca-Cola) et le Yungueñito (singani et jus d’orange).