L’économie du gaz en Bolivie

La production et l’exportation de gaz naturel est l’un des secteurs économiques les plus importants de la Bolivie.

Gaz en Bolivie

La production et l’exportation de gaz naturel constituent le premier secteur économique bolivien. Le pays est aujourd’hui le 35e producteur mondial de gaz naturel, et il fait par ailleurs partie des plus grands exportateurs du continent avec l’Argentine, le Venezuela et Trinité-et-Tobago. La Bolivie exporte la plus grande partie de sa production vers le Brésil et l’Argentine.

Privatisé en 1996 puis nationalisé en 2006 par le président Evo Morales, le commerce du gaz naturel est aujourd’hui régi par l’entreprise des Gisements pétrolifères fiscaux de Bolivie qui en définit les prix, les volumes et les conditions de vente. Les quelques producteurs privés de cette industrie doivent s’acquitter d’une taxe de 32 % du revenu de leur production.

Les revenus générés par l’industrie du gaz naturel sont tels qu’ils ont participé avec les mines au regain économique du pays. Ces ressources sont concentrées dans les régions de Tarija et de Santa Cruz.

En 2000, le second plus grand gisement du continent a été découvert dans le département de Tarija. Le gouvernement de l’époque souhaita alors laisser l’exploitation à des compagnies étrangères, et exporter le gaz vers les Etats-Unis via le Chili. Pour des raisons complexes, ce projet provoqua en 2003 ce que l’on appela la « guerre du gaz » et précipita la chute du président Gonzalo Sánchez de Lozada en octobre de la même année.