Les plantes médicinales en Bolivie

La Bolivie ne compte pas moins de 1700 plantes médicinales pour prévenir et soigner plus de 200 maladies. Transformées en sirop, mâchées, séchées ou encore appliquées à même une infection, les plantes médicinales regorgent de remèdes ancestraux.

 

Amarante caudée ou Amarante queue-de-renard, Amaranto, Amaranthus caudatus, Chenopodiaceae ou Amaranthaceae

Amarante

Nommée également Kiwicha en langue quechua, cette plante herbacée est surtout connue sous le nom du Blé des Incas. En effet, elle fut longtemps cultivée en tant que culture vivrière par ce peuple. Pouvant atteindre jusqu’à un mètre de hauteur, elle est essentiellement cultivée en Bolivie à des fins alimentaires et médicinales. Au sein des autres continents, l’Amarante se cultive surtout en tant que plante ornementale. Sa floraison s’étend d’août à septembre. Ses feuilles en spirales sont simples et entières. De couleur rouge violacé, ses fleurs sont longues et pendantes. Les tiges sont quant à elles plutôt trapues et peu ramifiées. Les jeunes pousses comme les feuilles se consomment comme légumes et les graines ont de multiples fonctions. D’une part, elle permet la production de farine, mais lorsqu’elles sont fermentées, elles servent aussi à la confection de boissons alcoolisées. Lisses, brillantes, aux teintes variant de l’ivoire au brun foncé, les graines sphériques de l’amarante s’emploient traditionnellement en médecine. Grâce à leurs teneurs en minéraux variés, elles auraient mille vertus. De la lutte contre les maladies cardiovasculaires à la bonne formation des os, elles soignent d’autre part les troubles digestifs, améliorent le transit intestinal et préviendraient même du cancer du côlon.

 

Amor seco, Xanthium spinosum, Asteraceae

Amor seco

Originaire d’Amérique du Sud, il s’agit d’une plante à fleurs annuelle qui s’érige jusqu’à un mètre de hauteur. Communément appelé l’herbe à aiguilles, en Bolivie elle se prénomme Amor seco – Amour sec. Ses tiges épineuses sont de teintes jaune-café. Ses feuilles sont simples et particulièrement dentelée. Vert foncé et presque lisses sur l’endroit, elles sont grisâtres sur l’envers car dotées de multiples poils blanchâtres. Son habitat se trouve en altitude, entre 2000 et 3800 mètres. Elle apprécie surtout les sols sableux. Aux vertus médicinales, l’Amor seco permet de désenfler. Cette plante est aussi utilisée pour les maladies présentant de la fièvre, des maux de tête ou encore des infections. Ce sont ses tiges qui sont prises en infusion.

 

Anis, Pimpinella Anisum, Apiaceae

Anis

Parfois appelé l’Anis vert, cette plante herbacée est cultivée pour ses feuilles et ses graines aromatiques. Généralement, elle mesure entre 50 et 80 centimètres de hauteur. Ses tiges droites sont creuses, ses feuilles légèrement dentelées, ses petites fleurs blanches sont regroupées et ses fruits vert-grisâtre sont très parfumés. Sa particularité : chacune des parties de la plante sont aromatiques, et ce jusqu’aux racines. En infusion, les graines offrent des propriétés thérapeutiques conseillées pour lutter contre les maux d’estomacs, les maux de tête. En cuisine, ses feuilles parfument les salades, ses graines s’utilisent en dessert ou aromatisent les boissons. Consommé en petite quantité, l’anis facilite la respiration, active la circulation sanguine et tonifie le cœur. La production d’anis se situe dans les vallées du Sud de la Bolivie, comme dans les environs de Tomina dans le département de Chuquisaca.

 

Boldo, Peumus boldus, Monimiaceae

Arbre endémique du Chili, on retrouve le Boldo finalement dans toute l’Amérique Latine. D’une hauteur pouvant atteindre jusqu’à 20 mètres, son tronc est plutôt court. Ses feuilles pérennes sont aromatiques. Ses fleurs sont de petites tailles, elles apparaissent entre les mois d’août et de septembre. Son fruit se présente sous la forme d’une bille verte charnue. Consommé depuis l’époque précolombienne, sa saveur est douce en bouche. En gastronomie, il se consomme cru ou bien cuit. Le boldo est connu pour être une plante médicinale utilisé principalement pour les problèmes digestifs. Réduites en poudre ou bien simplement séchées, les feuilles du boldo s’utilisent en infusion ou s’ajoutent au maté. Elles se composent de molécules visant en effet à aider la digestion, mais elles ont également des vertus diurétiques et sédatives. Le boldo protège aussi très bien le foie, apaise les maux de tête, et soulage les insomnies. Transformé en huile essentiellement ou en crème, les feuilles luttent contre les bleus, les douleurs dorsales et musculaires.

 

Caroubier blanc, Th’ako o Algarrobo blanco, Prosopis alba, Leguminoseae-mimo

Thako, carousier blanc
Originaire d’Amérique du Sud, le Caroubier blanc est un arbre de taille moyenne dont le tronc oscille entre 5 et 10 mètres de hauteur pour environ un mètre de diamètre. Son écorce grise est fine et son bois est doté de propriétés tannantes. Ses fleurs sont de petites dimensions et varient du blanc au jaune ou encore au verdâtre. Son fruit se présente sous la forme d’une gousse de près de 20 centimètres de longueur. Au sein de ce dernier se trouve une pâte douce et riche en calories, nommé le « patay ». Dans la gastronomie, il est transformé en farine ou bien en boisson alcoolisée l’« aloja ». La farine de caroubier est réputée pour être efficace contre les ulcères et toutes infections intestinales. Sa haute teneur en tanin ajoute des propriétés anti-inflammatoire et antirhumatismale.

 

Carqueja, Baccharis trimera, Asteraceae

Carqueja

Il s’agit d’un petit arbuste se développant sur 30 à 60 centimètres de hauteur. Très ramifié, ses tiges sont bien vertes. Ses petites fleurs jaune-blanchâtre forment comme des grappes abondantes aux extrémités des tiges. Chacune d’entre elle dépasse rarement les 4 millimètres de diamètre. Son habitat se résume aux steppes et aux montagnes et sa préférence se tourne vers les sols les plus fertiles. Utilisée dans la médecine traditionnelle depuis l’époque précolombienne, elle est recommandée pour lutter contre les problèmes digestifs comme hépatiques. Elle est également un bon stimulateur du système nerveux central. Son goût est assez amer. Ce pourquoi il est possible de l’utiliser sous forme d’infusion ou bien en compresse.

 

Verveine odorante, Cedrón, Aloysia citrodora, Verbenaceae

Vervaine odorante - Hojas de Cedron

Originaire d’Amérique du Sud, cette plante se cultive à la fois pour ses vertus médicinales et comme plante ornementale. Pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur, il s’agit d’un arbuste qui se compose de longues feuilles d’environ 10 centimètres. En été, de petites fleurs roses blanchâtres forment de petits agroupements autour des rameaux. Les feuilles du Cedrón – Hojas de Cedrón – quant à elles sont connues pour leurs propriétés antispasmodiques, digestives et sédatives. Elles sont utilisées pour lutter contre les maux de ventre, soulager la digestion ou encore les douleurs musculaires. Une fois séchées, les feuilles sont consommées à l’aide d’une infusion ou ajoutées directement au maté. La prise se fait après chaque repas. Le goût comme l’odeur s’apparent au citron mentholé. Ce pourquoi elle est assez présente dans les jardins de particuliers, en tant que plante aromatique. Les feuilles du Cedrón sont aussi parfois utilisées comme huile essentielle.

 

Huira huira o Vira Vira, Pseudognaphalium viravira

Huira Huira

Il s’agit d’une herbe sempervirente à la croissance rapide pouvant mesurer de 10 à 50 centimètres de hauteur. Ses feuilles sont alternes, entières et se développent sur près de 5 centimètres de largeur. Ses fleurs apparaissent dès sa première année de croissance. Utilisée dans la médecine populaire et traditionnelle, la Huira Huira permet de soulager les douleurs abdominales. Prises en infusion, ce sont ses fleurs qui présentent ces propriétés. Elles feraient également effet sur le traitement de plusieurs infections respiratoires. Quotidiennement, les aymaras l’utilisent au sein du maté pour prévenir de la toux.

 

Laitue, Lechuga, Lactuca Sativa, Asteraceae

Lechuga

Cette plante herbacée bien connue de tous est largement cultivée pour ses feuilles consommées comme légume, le plus souvent crues en salade. Ses feuilles se développent autour d’un tronc central court et circulaire. Sa floraison offre de petites fleurs jaunes dont les pétales peuvent être lisses ou ondulées selon l’individu. D’autre part, son utilisation dans la médecine est très ancienne. En infusion, elle s’utilise par exemple pour faciliter le sommeil. Pour plus d’efficacité, on peut ajouter à cette infusion de la mélisse – Toronjil. Mélangé à d’autres herbacées, l’eau de la laitue prise avant chaque repas est aussi utilisée pour le vésicule biliaire, l’organe creux situé contre le foie. Riche en nitrates, la consommation de laitue favorise la fluidification du sang et améliore l’afflux sanguin cérébral. Son usage au quotidien peut également prévenir la démence et la baisse cognitive.

 

Llantén o Yuraj hausa, Plantago tomentosa, Plantaginaceae

Llanten

Le Llantén d’origine européenne fut implanté en Amérique du Sud. Cette plante herbacée pérenne mesure entre 30 et 50 centimètres de hauteur. Son rhizome est jaune et ses feuilles rose pâle en leurs extrémités. Ses petites fleurs sont teintées de vert et blanc, son fruit est similaire à une capsule dont les graines rugueuses qui s’y cachent sont de couleur marron clair. Le Llantén réserve de nombreuses propriétés curatives, c’est l’une des plantes les plus utilisées mondialement en médecine. Parmi ces caractéristiques médicinales, cette plante est surtout connue pour ses capacités cicatrisante, anti-inflammatoire et antiseptique. Elle aide en effet à traiter les infections urinaires, les bronchites, les rhumes, mais aussi à soigner les infections de la peau ou des yeux. Ses feuilles – Hojas de Llantén – s’utilisent en infusion, en jus ou bien bien en salade. Lorsqu’elles sont ébouillantées, elles peuvent aussi être directement placées sur la partie infectée, tel un pansement.

 

Lloqu’e, Kageneckia lanceolata, Rosaceae

Lloque

Native d’Argentine, de Bolivie et du Pérou, le Lloqu’e est une espèce arborée de forme dioïque. Densément ramifié, son tronc écailleux s’élève jusqu’à 5 mètres de hauteur en son maximum. Sa coupole est semi-ouverte et son feuillage est semi-caduque. Parfois, certains individus présentent un tronc droit et long pouvant atteindre près de 10 mètres de hauteur. Son habitat se situe entre 2100 et 3700 mètres d’altitude au-dessus du niveau de la mer. Ses feuilles sont simples, alternes et mesurent entre 2 et 5 centimètres de long. Son inflorescence a lieu entre octobre et novembre, et son fruit apparaît de décembre jusqu’à mars. Son usage médicinal utilise uniquement son écorce qui est servie en infusion. Ses vertus soignent les maux de ventre, mais il a également des qualités antipaludiques.

 

Matico, Buddleja globosa, Scrophulariaceae

Infusion contre le mal de l'altitude

Le Matico, parfois appelé Pañil, est une plante médicinale et ornementale originaire d’Amérique du Sud. Elle habite principalement les forêts. De forme arbustive, elle peut s’étendre de 1,5 à 4 mètres de hauteur. Ses feuilles opposées s’allongent sur une vingtaine de centimètres de longueur pour 2 centimètres environ de largeur. Elles sont teintées de vert foncé sur l’endroit et grisâtre sur l’envers. Ses fleurs se développent de novembre à janvier sous la forme d’une petite sphère jaune au parfum notable. Son fruit se présente telle une capsule accumulant de multiples petites graines. Dans la médecine populaire, les feuilles du Matico sont servies en infusion pour ses propriétés cicatrisantes. Elles sont essentiellement utilisées pour traiter les brûlures, les inflammations, les douleurs de gorge et d’estomac.

 

Mauve, Malva, Malva Parvifolia, Malvaceae

Mauve

La Mauve à petites fleurs est une plante herbacée de petite taille ne dépassant généralement pas les 80 centimètres de hauteur. Spontanée et annuelle, on la retrouve en 1000 et 2900 mètres d’altitude, en bord de route, sur des terrains nus ou bien aux pieds de maisons. Elle se développe à partir d’une racine en pivot profond lui permettant de survivre lors des périodes de longues sécheresses. Ses tiges sont droites, ramifiées et parfois velues. Ses feuilles sont alternes, simples, ondulées et poilues. Elles se développent sur 4,5 centimètres de longueur pour environ 7 centimètres de largeur. Fraîches, elles s’utilisent comme des compresses lorsqu’on les applique sur des blessures ou des infections pour les soigner. Ses petites fleurs varient entre le mauve, le blanc et le bleu pâle. Elles croissent en solitaire ou par groupe de 4 maximum. Sa floraison se produit au printemps et en été, mais dans certaines régions il est possible de l’observer toute l’année. Ses fruits ont une forme arrondie et sont rudes au toucher. Ils servent souvent de fourrage. Ses graines aux teintes ocres prennent la forme d’un quartier de fruit dont les bordures sont ondulées et velues. Elles sont particulièrement appréciées par la faune aviaire. En infusion, la Malva est souvent utilisée contre les douleurs d’estomacs ou les problèmes de constipation. Son eau est aussi utile pour une toux sèche ou des états grippaux.

 

Muña, Minthostachys mollis, Lamiaceae

Muña

La Muña est une plante médicinale originaire des Andes. Son nom, Muña, vient de la langue Quechua mais elle peut également être parfois appelée Tipollo ou Poleo ou bien encore « menta de los andes » – la menthe des Andes. Il s’agit d’un petit arbuste qui croît généralement entre 80 centimètres et 1,20 mètres. Ses tiges sont assez ramifiées en leurs bases et possèdent de petites feuilles douces aux teintes vert-grisâtre. Ses fleurs sont blanches. La Muña habite les régions dont l’altitude peut aller de 2700 à 3400 mètres environ. Traditionnellement, ses feuilles sont prises en infusion et s’utilisent comme analgésique, antiseptique, et antispasmodique. Leurs propriétés curatives sont particulièrement efficaces contre les maladies respiratoires.

 

Nogal, Juglans regia, Juglandaceae

Le Nogal est un arbre de grande portée aux vertus médicinales. Sa coupole, aussi ample que ronde, peut atteindre jusqu’à 30 mètres de hauteur. Ses feuilles aux teintes vert foncé possèdent des tanins et sont utilisées contre les problèmes intestinaux, de digestion et parfois de diabète. Fraîches, sèches ou bien même ébouillantées, elles peuvent aussi être utilisées contre les chutes capillaires et contre les infections buccales. Sous la forme d’huile, elles activent la relaxation. Caduques, elles tombent en hiver et renaissent en même temps que ses petites fleurs vertes et rondes, soit au printemps. Ses fruits s’apparentent quant à eux à une sorte de noix, et sont aussi thérapeutiques. D’une valeur nutritive importante, ils ont la capacité de contribuer à se maintenir en bonne santé.

 

Plumeau argentin, Siwinko, Lamprothyrsus hieronymi, Asteraceae

Plumeau argentin

Le plumeau argentin est une plante vivace à feuilles persistantes pouvant mesurer jusqu’à 20 centimètres de hauteur. Son feuillage aux apparences légères, est à la fois résistant à la sécheresse comme au froid. Dans la médecine ancestrale, il est essentiellement utilisé pour le contrôle des hémorragies lorsque la femme vient d’accoucher.

 

Poivre Mexicain, Hoja Santa ou Cardoncillo, Piper Auritum Kunth, Piperaceae

Poivre mexicain

Cette plante aromatique est originaire d’Amérique du Sud, et plus précisément du Mexique. Son nom, Hoja Santa, se traduit par « feuille sacrée ». De forme arbustive, ses longues tiges s’élancent jusqu’à près de 2 mètres de hauteur. Ses grandes feuilles en forme de cœur s’étendent parfois sur une trentaine de centimètres de diamètre. En gastronomie, elles sont transformées et utilisées pour aromatiser de nombreux mets. Son parfum est à la fois complexe et intense. Du côté thérapeutique, l’eau de l’Hoja Santa permet de baisser la fièvre. Transformés en pâte, les feuilles peuvent aussi se placer au creux de l’oreille afin de soigner la surdité. On la rencontre essentiellement dans les forêts humides dont l’altitude oscille entre 0 et 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer.

 

Prêle des champs ou Queue-de-cheval, Cola de Caballo, Equisetum arvense, Equisetaceae

Cola de caballo

Cette vivace s’élève entre 20 et 50 centimètres de hauteur. Les feuilles croissent au niveau de petits nœuds dentées aux teintes sombres présents sur les tiges. Elle habite les milieux humides et également les sols sablo-limoneux. Elle présente deux types de tiges, certaines sont fertiles et les autres stériles. Ces dernières sont vertes et se développent entre les mois d’avril et mai. Grâce à leur richesse en minéraux, elles sont utilisées sous forme de jus ou de poudre pour soigner les troubles articulaires osseux ou cutanés (tendons, cartilage, acné, eczéma…). La Prêle aurait des biens faits thérapeutiques fortifiant les cheveux et les ongles, mais elle est aussi considérée comme étant toxique pour le bétail, surtout pour les chevaux. L’homme consomme quant à lui les jeunes pousses en salade.

 

Rejol Rejol, Erodium cicutarium, Geraniaceae

Reloj Reloj

Il s’agit d’une herbe assez commune puisqu’elle pousse dans toutes les régions tempérées de la planète. Elle habite les sols sableux, à proximité de la mer, en montagne, ou encore au sein de prairie humide. Le Rejol Rejol croît jusqu’à une soixantaine de centimètres. Ses fleurs, colorées de rose, de blanc ou de parme, s’articulent par douzaine sous la forme d’un éventail. Dans la médecine populaire, ses feuilles, ses fleurs, ses tiges et même ses racines sont utilisées. Il serait efficace contre les hémorragies utérines mais aussi contre les désagréments liés à la grossesse (vomissement, nausée, pied enflé…). Il aurait d’autre part des vertus cicatrisantes et désinfectantes.

 

Ruda, Ruta graveolens, Rutaceae

Ruda

Très aromatisé, la Ruda est un petit arbuste s’élevant de 20 à une soixantaine de centimètres de hauteur. Traditionnellement utilisé comme plante médicinale, on le retrouve également grâce à son amertume particulière à des fins culinaires. Il existerait environ 40 espèces de ce genre. Ses feuilles sont longues et élancées, de couleur verte penchant fortement vers le bleu. Ses fleurs s’articulent aux extrémités des tiges, s’armant de 4 à 5 pétales jaune vif. Son fruit se dessine sous la forme d’une capsule où se cachent de nombreuses graines. Sa toxicité connue comme étant très forte, les doses sont à manipuler avec précaution. Ses effets sur l’appareil reproducteur féminin sont célèbres : la Ruda peut agir comme un contraceptif voir même il peut baisser le taux de fertilité d’un individu. Parfois utilisé sous forme d’huile essentielle, il permet de soulager la peau des douleurs d’arthrite et aussi guérir certaines blessures. Ses feuilles (parfois même ses tiges) prises en infusion favorisent la digestion mais elles ont surtout un effet relaxant et apaisant. Elles réduisent et diminuent les symptômes d’anxiété et les angoisses.

 

Sauge officinale, Salvia, Salvia Officinalis L., Lamiaceae

Salvia

Cet arbuste très ramifié s’élève aux environs de 50 centimètres de hauteur. Ses feuilles teintées de vert-gris sont opposées et mesurent entre 2,5 et 5 centimètres de longueur. Elles sont légèrement velues et ses bords sont dentelés. Ses fleurs de couleur violet-blanchâtre, se regroupent aux extrémités. Ses fruits sont colorés café-rougeâtre, et ne dépassent pas les 3 millimètres de largeur. Connue mondialement pour ses propriétés curatives, son nom vient du latin « salvare » qui se traduit par guérir. Ses feuilles comme ses fleurs sont utilisées à la fois à des fins médicinales mais aussi cosmétiques et culinaires. En infusion, la salvia lutte entre autres contre les douleurs de l’estomac, des reins, de maux de gorge. Elle permet aussi de faire baisser la fièvre, de régulariser les cycles menstruels et elle agit également pour les bienfaits du système nerveux.

 

Sewenka, Cortaderia selloana, Poaceae

Sewenka

Communément connue sous le nom d’herbe de la pampa ou queue-de-renard, la Sewenca est endémique du continent sud-américain. Il s’agit d’une herbe dont les rhizomes sont très hauts, pouvant parfois atteindre jusqu’à 3 mètres. Ses feuilles sont longues, fines et pérennes, elles se développent en formant une sphère assez dense. Tantôt vertes, tantôt grises, les feuilles entrent en contraste avec les fleurs plumeuses de couleur crème. Ces dernières apparaissent à la fin de l’été. En médecine, elles sont utilisées une fois séchées pour soigner la fièvre.

 

Mélisse, Toronjil, Melissa officinalis, Laminaceae

Toronjil

Communément connue sous le nom de hoja de limón – feuille de citron, ou bien de menta melisa – menthe mélisse, le Toronjil est une herbe pérenne. Son port peut se déployer jusqu’à environ un mètre de hauteur. Ses feuilles ovales et opposées sont d’environ 7 à 9 centimètres de dimension. D’un vert intense, elles sont sur le dessus duveteuses. Au cours de l’été apparaissent ses premières petites fleurs blanches. Généralement, le Toronjil habite les prairies humides, les forêts denses et les bords de rivières. Célèbre pour son parfum citronné, cette plante médicinale est essentiellement utilisée en infusion ou en huile essentielle. En aromathérapie, son arome est diffusé lorsqu’un individu fait un malaise ou bien tout simplement pour relaxer l’atmosphère, se détendre et calmer l’anxiété.

 

Tusca, Acacia aroma, Fabaceae

Tusca

Petit arbre épineux mesurant entre 2 et 9 mètres de hauteur, le Tusca est originaire d’Amérique Latine. Il est également connu sous le nom d’Espinillo ou Aromita. Ses feuilles caduques et alternes sont d’un vert intense. À l’allure légère, elles mesurent entre 3 et 15 centimètres de largeur. Ses branches se composent d’épines coniques blanches se dressant sur 5 centimètres. Son inflorescence se présente deux à trois fois par an, en hiver et en été, sous la forme de petites sphères dorées et très parfumées. Son fruit contient une pulpe sucrée et cachent des graines dures et obscures. Utilisé en cuisine dans la confection de désert, le Tusca est surtout convoité pour soigner les douleurs d’estomacs. Ses feuilles, ses tiges, ses fruits et son écorce ont toutes des vertus médicinales.

 

Yanachaqui o Culantrillo, Adiantum poiretti, Pteridaceae

Yanachaqui

Le genre Adiantum appartient aux groupes de plantes nommés communément : les fougères. Ses rhizomes de courtes tailles peuvent s’allonger sur une trentaine de centimètres maximum. De couleur café clair ou sombre selon les individus, ils se composent de multiples petites feuilles lisses et vertes. Ces dernières se présentent sous la forme d’éventails plus ou moins ouverts et légèrement dentelés aux bordures jaunâtres. Idéal pour traiter les douleurs musculaires, le Yanachaqui a également des propriétés médicinales qui allègent la congestion des voies respiratoires et soulagent la toux.

TOUT SAVOIR SUR LA BOLIVIE

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Notre contenu est protégé car il est le fruit d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'un long travail de recherche et d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'écriture. Contactez-nous à info@voyages-excepcion.com pour plus d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'informations.