La poterie en Bolivie

D’origine pré-incaïque, la poterie bolivienne actuelle est un mélange entre cet héritage et de nouvelles tendances.

La poterie en Bolivie

La poterie bolivienne remonte aux civilisations pré-incaïques, en particulier celle de Tiwanaku, qui peupla la Bolivie avant les Incas. Elle se caractérisait alors par des motifs complexes, représentant souvent des félins, des oiseaux ou des serpents appliqués sur des objets de forme simple, comme des vases. Les Incas, eux, peignirent sur leurs poteries des œuvres figurant des divinités. Ces productions artisanales étaient selon la tradition le fruit du travail obligatoire dû à l’Empire (l’ayni), réalisé par la classe sociale des ayllus.

																					
La poterie bolivienne

La production bolivienne actuelle a conservé ces motifs traditionnels. La Bolivie regorge ainsi de petits artisans créateurs de poteries portant les signes distinctifs de la tradition précolombienne. Elles sont réalisées à base d’argile collectée dans la région, et modelées à la main ou avec un tour de potier en fonction de l’objet.

L’artisanat actuel ne cesse d’évoluer
et les potiers de Bolivie s’adonnent aux nouvelles créations. C’est notamment le cas de l’artiste Ronald Roa, à l’origine de la figurine appelée tilincho, version andine du santon provençal. Devenue aujourd’hui très populaire, elle est l’une des figures principales de la poterie artisanale de Bolivie.