Les masques folkloriques de Bolivie

Utilisé par les civilisations précolombiennes, le masque folklorique garde aujourd’hui une importance majeure en Bolivie.

Atelier de fabrication de masques folkloriques boliviens

A l’époque précolombienne, ils étaient fabriqués à base de matériaux traditionnels tels le cuir, la laine, la céramique ou encore le métal. Aujourd’hui, la confection, l’utilisation et la fonction du masque folklorique revêtent une importance majeure dans les célébrations, à l’image du carnaval d’Oruro.Le folklore bolivien est très riche et le masque en est un élément clé, utilisé depuis toujours par les civilisations précolombiennes. Ainsi, sur la Porte du Soleil de Tiwanaku, on peut discerner un personnage qui porte un masque de rituel sacré. Les masques font notamment partie intégrante de la culture aymara. Ils représentent tous un personnage mythique, anthropomorphe ou zoomorphe. On remarque notamment beaucoup d’oiseaux dans les traits modelés par les mascareros.

Chaque masque représente un personnage de l’imagerie bolivienne. Parmi les plus populaires, on compte El Achachi, El Caporal, Rey Moreno, et toute une série de diables terrifiants comme Waphuri ou Kullawaya. Un masque retient également notre attention : le Ch’uta et son expression bienheureuse qui, avec sa moustache et sa barbe blondes, représente le colon espagnol.

En 1968 fut créée à La Paz l’Association des artisans de masques folkloriques pour garantir une certaine unité artistique et préserver ce patrimoine unique.

																					

Masque Whapuri
Masque Venado, musée d'ethnographie et de folklore de La Paz
Masque Super Achachi

 Masque Rey Moreno
Masque Oso
Masque mortuaire

Masque Moreno
Masque Lucifer
 Masque Llamero

Masque Kusillo
Masque Jukumari
Masque Diablo

Masque Diablesa
Masques de la danse du Soleil et de la Lune
Masque Condor

Masque Chunchu
 Masque China Supay
Masque Caporal

Masque Aña
Masque Achu
Masque Achachi P'axlo