Archéologie et ethnologie : musées et momies en Bolivie

Les Andes boliviennes abritent des sites de paléoanthropologie, ainsi que des musées intéressants.

Musée d’Ethnographie et de Folklore de La Paz

Musée d’ethnographie et de folklore de La Paz

Ce musée réserve toute la salle d’une exposition permanente aux masques rituels, élément traditionnel important, qui sont notamment utilisés pour les cérémonies religieuses et funéraires. La visite de ce musée à La Paz est également l’occasion d’observer de très belles pièces de céramique, artisanat au cœur du folklore bolivien.
Ces ethnies avaient pour particularité de momifier leurs défunts sans les éviscérer et de les déposer en position fœtale, les genoux ramenés dans les bras, dans des caves sanctuaires. Cette pratique a permis une conservation particulièrement intéressante des corps. Les Incas, quant à eux, déposaient les dépouilles de leurs semblables dans une cave, tournées vers une petite fenêtre pour pouvoir observer le ciel.

																					
Momie Mojocoya, museo Antropologico de Sucre

Musée anthropologique de Sucre

La collection de momies de ce musée à Sucre ne manque pas d’impressionner. Datant parfois des tout premiers siècles de notre ère, les vestiges qu’il contient sont un support d’information particulièrement riche et rare. On peut y voir une série de corps en état de conservation étonnante, retrouvés sur le plateau de Naunaca dans l’altiplano. Ces momies appartenaient vraisemblablement au groupe social Mojocoya.

Peintures rupestres, Musée Biocentro de Güembe

Musée d’histoire naturelle du Biocentro de Güembe

Très complet sur la faune et la flore de la région, il possède par ailleurs une belle collection de peintures rupestres, témoignage de la vie des hommes de la région, dont les plus impactantes représentent des figures zoomorphes et anthropomorphes à la peinture pourpre. On peut de plus y observer de nombreuses espèces florales et minérales ainsi que des objets anciens.

																					
Necropolis San Juan, Province de Lipez

Nécropole de San Juan

Au centre de la petite ville de San Juan del Rosario (Potosí) se trouve un site archéologique qui renferme de nombreux vestiges de civilisations aujourd’hui éteintes. Les nombreuses momies font de ce lieu une authentique nécropole à ciel ouvert.

Momie Chipaya, Coquesa

Momies de Coquesa

Tout près du salar d’Uyuni, au pied du volcan Tunupa et à 5432 m d’altitude, se trouvent plusieurs petits villages isolés. Parmi eux, Coquesa renferme l’atypique musée des momies, petite grotte qui abrite une surprise de taille : il s’agit du tombeau de cinq momies dont les décès remontent à 700 ans après J.-C. Les villageois de Coquesa pratiquent aujourd’hui encore le culte de ces corps, leur apportant régulièrement en offrande des feuilles de coca.

																					
Musée National de Paléontologie, Tarija

Musée national de paléontologie et d’archéologie de Tarija

Situé tout près de la place principale de la ville de Tarija, ce musée renferme bon nombre de fossiles vieux de plusieurs millions d’années. Toutes les pièces furent découvertes dans le bassin de Tarija, particulièrement riche en vestiges préhistoriques.

Le musée expose au total 700 pièces réparties entre mammifères, fossiles vertébrés et invertébrés de l’ère paléozoïque (jusqu’à – 543 millions d’années). Le rez-de-chaussée, consacré à la partie paléontologie, abrite des fossiles et squelettes du quaternaire (2,6 millions d’années à nos jours). Le premier étage contient des objets en céramique, des outils et même des ossements humains, réminiscences de la vie précolombienne. Notons cette momie de 35 cm de haut qui reste un mystère pour les archéologues, car la taille suggère un très jeune âge alors que la formation osseuse et la denture laissent penser qu’il s’agissait d’un adulte. Le centre d’exposition présente également quatre répliques, reproductions parfaites de squelettes retrouvés en Amérique du Sud. On note parmi elles un éléphant, un paresseux terrestre datant du quaternaire et deux tatous géants de la préhistoire.

Momie de Llullaillaco, Maam – crédit de Johan Reinhard 1999

Et aussi

Dans le Nord-Ouest argentin, ne manquez pas de découvrir le Musée archéologique de haute montagne de Salta (MAAM), où se trouvent les trois fameuses momies d’enfants incas sacrifiés découvertes sur le volcan Llullaillaco, à plus de 6000 m d’altitude. Ces momies en état de conservation saisissant et dont les décès remontent à plus de cinq siècles témoignent de nombreux aspects intéressants de la culture inca.