Voyage en Bolivie en avril

La Bolivie est la destination hors des sentiers battus par excellence en Amérique Latine. Loin des océans, ce pays a su conserver vivantes des traditions millénaires. Un parfum d’authenticité qui séduit à coup sûr le voyageur… Il est essentiel de bien choisir le mois de votre voyage pour en profiter au maximum. Les conseils de notre équipe.

Avec le mois d’avril commence la meilleure saison pour voyager en Bolivie. En effet, c’est la fin de l’été qui gêne les visites avec ses pluies abondantes et sa chaleur parfois suffocante. Et ce n’est pas encore l’hiver austral qui, s’il est appréciable pour le climat sec, se caractérise par des températures froides en altitude.

Dans le Salar de Uyuni, l’eau accumulée au cours de la saison des pluies s’évapore, et l’on peut enfin avoir accès aux pistes de façon plus sûre.

La région andine est aussi plus accessible, et l’on peut aisément se promener dans la zone du Lac Titicaca ou du Sud Lipez de Potosi à Sucre.

La région amazonienne est plus agréable pendant l’inter-saison, pour éviter la pluie de l’été et les chaleurs étouffantes à l’approche de l’hiver austral.

Fin mars et début avril, le festival de musique renaissance et baroque américaine est devenu un rendez-vous incontournable de la province de Santa Cruz depuis 1996. Organisé tous les deux ans, il permet de diffuser les archives musicales uniques composées à l’époque des missions jésuites. Leur richesse musicale a été remise en valeur par l’architecte jésuite Hans Roth (5000 partitions à Chiquitos et 4000 à Moxos datant des XVIIe et XVIIIe siècle). Un festival plus modeste a lieu 4 fois par an dans les Missions jésuites de Chiquitanía. Six des anciennes missions jésuites de Chiquitos (San JavierConcepciónSan IgnacioSanta AnaSan RafaelSan Miguel) ont été inscrites au patrimoine mondial de l’humanité en 1991 par l’Unesco.