Sur la route du vin bolivien

L’essentiel de la production bolivienne se trouve dans le département de Tarija, au sud du pays.

Viticulture et régions viticoles en Bolivie

La vigne est cultivée en Bolivie entre 1 700 et 3 000 m d’altitude, faisant de ces vins d’altitude les productions les plus élevées au monde. Les raisins, notamment, obtiennent un arôme riche du à une exposition plus intense aux rayons ultraviolets, avec une maturation plus rapide. Cette caractéristique a donné son identité aux crus boliviens. Longtemps considéré comme un produit de faible qualité, le vin bolivien propose désormais de très bons crus, s’inscrivant dans la lignée de ses voisins chiliens et argentins.

L’essentiel de la viticulture bolivienne est aujourd’hui concentrée dans la région de Tarija, avec 83 % de la production nationale. Viennent ensuite Chuquisaca avec 13 %, les départements de La Paz, Santa Cruz, Cochabamba et Potosí regroupant le reste. Le secteur du vin est très important pour la région, employant directement près de 20 000 personnes à Tarija. Le sud de la Bolivie peut être considéré géographiquement comme une extension du nord de l’Argentine, où sont cultivées et produites des variétés de vins exceptionnels comme le torrontés.

																					

La route du vin à Tarija

La région de Tarija est connue pour ses vins et son doux climat. Les premières vignes ont été apportées par les colons espagnols en 1584, ceux-ci reconnaissant à la région des similitudes de climat et de sol avec les régions viticoles d’Espagne. La région produit désormais plus de 2 millions de litres par an et les vins se bonifient chaque saison. Aranjuez est le seul vignoble qui peut être atteint à pied depuis la ville de Tarija, à environ 3 km.

La plupart des vignobles sont situés dans la vallée de Santa Ana, à environ 17 km au sud-est de Tarija. En quittant Santa Ana et en traversant une route de campagne, il est possible de rejoindre, à 7 km au sud-ouest, la bodega Campos de Solana, la plus connue des bodegas boliviennes. Le dernier arrêt sur la route des vins mène à la vallée de la Concepción et le vignoble du même nom, à 25 km de Tarija.

																					

La route du vin dans la vallée de Los Cintis

La vallée de Los Cintis se situe à plus de 2 350 m d’altitude, dans la région de Chuquisaca. C’est dans cette vallée que se trouvent les villes de Camargo, Villa Abecia et Las Carreras, autour desquelles de nombreuses bodegas sont implantées. Cette région possède une histoire de plus de cinq cents ans dans la production de vin, qui fut importée à l’origine par les jésuites, dominicains et augustins qui s’y installèrent.

La vallée de Los Cintis accueille des bodegas plus rustiques et traditionnelles que les grandes propriétés de la région de Tarija, et elles produisent pour beaucoup le fameux singani, une liqueur à base de raisin, boisson nationale du pays.

La région est un lieu propice pour la viticulture car elle est protégée des forts vents venant du nord par la chaîne de montagne du Cerro Cuchilluni. Le climat est également tempéré avec peu de pluie et beaucoup de soleil, favorisant la culture de la vigne. Ces conditions climatiques combinées à la riche teneur en fer des sols confèrent une saveur unique aux raisins qui poussent dans la région et, de fait, aux vins qui sont ensuite produits. Aujourd’hui, sur les 1 700 hectares de la vallée, plus de 300 sont dédiés à la culture de la vigne.

Les cépages de Bolivie

Les vins sont produits avec différentes variétés de raisins. Les cépages les plus importants sont les suivants: cabernet sauvignon, syrah, malbec, merlot, barbera, tannat, porto (portugieser), pinot noir, sauvignon blanc, riesling, franc colombard, chardonnay, torrontés, ugni blanc. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre sujet sur les cépages de Bolivie.