Visite du département de La Paz, Bolivie : guide de voyage

La Paz, Lac Titicaca, Tiwanaku, cordillère Royale, Yungas.

VILLE DE LA PAZ - voir notre dossier spécial

Siège du gouvernement bolivien, La Paz constitue le plus grand centre urbain du pays. Elle est située dans une cuvette de l’altiplano, qui la protège partiellement du vent et du froid. La Paz, avec son clair héritage indien, est pourtant une ville très cosmopolite où se côtoient modernité, patrimoine colonial, marchés colorés et splendides montagnes toutes proches. Elle est ainsi la porte d’accès vers les monts enneigés de la cordillère Royale ou la zone subtropicale des Yungas.

LAC TITICACA - voir notre dossier spécial

Sans nul doute le plus connu des trésors naturels de la Bolivie, le lac Titicaca est le lac navigable le plus haut du monde (3.800 m). Partagé entre le Pérou et la Bolivie, il s’étend sur une superficie de 8.300 km², pour une profondeur d’environ 300 m. Grâce à la pureté de l’air, les eaux du lac sont transparentes et la lumière andine y est exceptionnelle. Le lac est l’habitat de nombreuses espèces de poissons, canards et autres espèces endémiques comme la grenouille géante du lac Titicaca. Lac sacré des Incas, il a permis le développement des cultures ancestrales de la région. Les légendes racontent que de ses eaux sortirent les ancêtres de deux des empires majeurs d’Amérique du sud : la civilisation Tiwanaku et l’empire Inca. Le lac offre de multiples opportunités de promenades permettant d’apprécier sa beauté naturelle, mais aussi l’héritage archéologique des différentes cultures qui se sont établies sur ses rives et ses îles.

EL ALTO

La ville d’El Alto, située au nord-est de La Paz, culmine à plus de 4.000 m d’altitude, ce qui fait d’elle l’une des plus hautes au monde. Originellement, El Alto constituait un quartier de La Paz mais sa croissance alimentée par l’exode rural fut telle qu’en 1985 elle obtint son statut de ville, formant avec cette dernière la plus grande agglomération urbaine du pays. El Alto se caractérise par une importante population indienne, majoritairement aymara. De nombreux miradors, dont le Mirador Corazón de Jesús, offrent des vues somptueuses sur les nevados Huayna Potosí et Chacaltaya. Deux fois par semaine (jeudi et dimanche), El Alto accueille la feria 16 de julio, le plus grand marché d’Amérique du sud. Autre particularité de la ville : pour un propriétaire, les impôts sont plus élevés si sa maison est peinte et terminée. En conséquence, de nombreux bâtiments restent inachevés, en brique apparente.

SITE ARCHEOLOGIQUE DE TIWANAKU

Centre spirituel et politique de la civilisation pré-incaïque la plus avancée (Tiwanaku), le site de Tiahuanaco
(ou Tiwanaku) est un complexe en pierre de 420 hectares. Le site, aussi nommé Cité du Soleil ou encore Cité des Dieux, a été inscrit au Patrimoine Mondial par l’Unesco en 2000. A l´origine, la ville de Tiwanaku fut fondée sur les bords du lac Titicaca avant que les eaux ne se retirent. Ses principaux édifices sont la pyramide d’Akapana, la seconde plus grande au monde, le temple de Kalasasaya, formé de pierres rectangulaires de 5 m de hauteur, ou encore la mystérieuse Porte du soleil.

SITE ARCHEOLOGIQUE DE PUMA PUNKU

Puma Punku (la porte du Puma en aymara) est un site archéologique situé près de Tiwanaku, connu pour ses mégalithes impressionnants. Ces roches, sculptées précisément pour s’encastrer les unes dans les autres, peuvent peser jusque 130 tonnes.

MUSEE DE LA CERAMIQUE DE TIWANAKU

Ce musée propose pas moins de 3500 pièces de la culture Tiwanaku, essentiellement des vases, la plupart extraits des fouilles du site archéologique. Il fait partie du complexe muséal de Tiwanaku, qui abrite également le Museo Litico. L’industrie lythique rassemble des objets en pierre modifiées par l’homme, comme des armes.

VILLAGE DE TIAHUANACO

A 15 km au sud-est du lac Titicaca et à 70 km de La Paz se trouve le village de Tiahuanaco. Son église coloniale, dont la construction s’est achevée en 1612, est inspirée de l’art Renaissance. La majorité des pierres qui la composent proviennent d’ailleurs du site archéologique tout proche. Deux musées, le CAT et le LITICO, permettent aux visiteurs d’en apprendre davantage sur l’histoire et la grandeur de la culture tiwanakota. D’importantes pièces archéologiques y sont exposées, comme l’impressionnant Monolito Benett, immense pièce de forme humanoïde taillée dans la roche et qui représenterait une Divinité de l’époque.

LAJA

Aujourd’hui petit village exposé au vent, Laja était à l’origine le lieu où le capitaine espagnol Alonso de Mendoza fonda la ville de La Paz en 1548,avant de lui préférer la vallée de Chuquiago pour la clémence de son climat. Sur la place principale, son église en pierre est particulièrement remarquable. Elle possède en son intérieur d’admirables tableaux, un grand retable et un parement d’autel de style néoclassique. Mais le plus surprenant reste sa façade, fruit d’un mélange de styles incomparable.

ACHOCALLA

Achocalla est un charmant village de 10.000 habitants, situé à 15 km au sud de La Paz. Photogénique, la localité abrite un immense lac sur lequel on peut naviguer, avec la Cordillère Royale en toile de fond.

LES YUNGAS

La région des Yungas, à l’est de La Paz, se compose de vallées subandines recouvertes par une végétation luxuriante. C’est une zone de transition entre l’altiplano et les forêts humides de l’Amazonie. En perdant de l’altitude, les paysages se transforment. On quitte le froid pour un climat tropical, une végétation abondante, des cascades, ainsi que d’importantes plantations de café, coca et agrumes. On peut y rencontrer une grande variété d’oiseaux et de mammifères(perroquets, singes, cerfs…).

LA CUMBRE

A 26 km de La Paz et presque 4.700 m d’altitude se dresse la Cumbre (le Sommet en espagnol), et ses cimes aux neiges éternelles. C’est le point de départ de la mythique Route de la Mort, et de certains chemins incas qui reliaient les régions chaudes à l’altiplano, comme le Camino del Choro.

LA ROUTE DE LA MORT

Route (ou plutôt chemin) reliant La Paz et la région des Yungas, elle ravira les amateurs de sensations fortes. Les ravins et précipices qui la bordent, son étroitesse (seulement 3 m à certains endroits !) et ses virages serrés justifient son nom de Route de la Mort, et sa réputation de route la plus dangereuse du monde. Chaque année apporte son lot d’accidents sur les 65 km séparant La Cumbre de Coroico. Rassurez-vous, il est aussi possible de rejoindre les yungas par une route plus récente et moins accidentée, bien que moins spectaculaire.

COROICO

Coroico est un sympathique village de la région des Yungas, à 90 km de La Paz. Situé à 1.500 m d’altitude sur un petit plateau du mont Uchumachi, il est entouré des fleuves Coroico, Santa Barbara et Vagantes. On y accède depuis La Paz par la célèbre Route de la Mort. Autour du village abondent chutes d’eau et rivières, idéales pour se rafraîchir.

LA CORDILLERE ROYALE

Cette impressionnante chaine montagneuse, aussi appelée cordillère de La Paz, s’étend sur 220 km de long. L’enchainement de ses nombreux sommets enneigées, dont chacun a sa place dans les croyances andines, la rend spectaculaire et particulièrement attirante pour les randonneurs et andinistes. Ses principaux pics son l´lllampu (6.421 m), l´Illimani (6.402) et l´ Ancohuma (6.480). Elle commence par le mont Illimani proche de La Paz au sud-est et se termine par le mont Illampu au nord-ouest, non loin du lac Titicaca et de la frontière péruvienne.

NEVADO ILLIMANI

Le majestueux nevado Illimani (aigle doré en aymara), situé dans la cordillère Royale des Andes, est en réalité un volcan éteint. Couvert de neiges éternelles, il domine et semble protéger la ville, ce qui lui vaut le surnom de sentinelle de La Paz. Il offre une vue imprenable sur l’altiplano et le lac Titicaca. Son sommet (pic sud 6.438 m), est le plus haut de la cordillère Royale.

NEVADO HUAYNA POTOSI

Haut de 6.088 m, le nevado Huayna Potosi est l’un des plus prisés de la cordillère Royale, de par ses caractéristiques d’ascension et son accessibilité par la route La Paz-Zongo. Une ascension de 6.000 m relativement facile pour les grimpeurs. Il est recommandé de l’entreprendre durant la saison sèche (mai à octobre).

CAMINO DEL CHORO

Il s’agit d’un chemin précolombien fascinant, d’environ 60 km de long (compter trois jours de marche). L’itinéraire part de la Cumbre (4.700 m) pour rejoindre le Parc national de Cotapata, et parcourt des paysages et climats très variés. Le trajet coupe la cordillère Royale puis traverse plusieurs rivières ainsi que des villages isolés.
Ce chemin chargé d’histoire était utilisé par les incas il y a plus de 500 ans pour relier la région de l’Altiplano à celle des vallées, et ainsi pouvoir s’échanger des produits.

VALLEE DE MECAPACA

A seulement 30 km au sud de La Paz, la vallée est un havre de paix et contraste avec la capitale. Seulement peuplée de quelques milliers d’habitants, elle se situe à seulement 2600m d’altitude, avec un climat doux de vallée. Une situation géographique et climatique qui en fait une halte idéale pour se reposer avant ou après la découverte de La Paz.

PALCA

Palca est un petit village de 1200 habitants situé à 30 km au sud-est de La Paz, non loin de la vallée des Ánimas. Il profite d’un environnement particulièrement beau, entre le mont enneigé Illimani et les formations géologiques du canyon voisin.

VALLEE DES ANIMAS

A 20 km de La Paz, la Vallée de Animas offre une vue panoramique spectaculaire sur la ville au nord-ouest, et sur le nevado Illimani au sud-est. De hautes formations rocheuses sculptées par le vent et l’eau, ainsi que des lagunes où l’on peut encore observer une vie sauvage font de la vallée un site presque artistique. Le nom de cette vallée fait référence aux lamentations que produit le vent lors qu’il s’engouffre entre ces roches en forme d’aiguilles géantes.

CANYON DE PALCA

Le Canyon de Palca est une formation géologique spectaculaire à 30 km au sud-est de La Paz. Les roches qui le composent peuvent atteindre 200 m de hauteur. Un chemin de 8 km traverse le Canyon depuis el Abre de Ovejuyo jusqu’ au pittoresque village de Palca, où l’on sera charmé par la petite église coloniale.

SORATA

Sorata, à une centaine de km au nord-ouest de La Paz, est un très beau village d’origine aymara, posé aux pieds du majestueux mont Illampu à 2.700 m d’altitude. Jouissant d’un environnement naturel remarquable, de nombreuses randonnées y sont proposées notamment jusqu’à la Cueva de San Pedro, immense caverne naturelle située à 8 km du village.

COPACABANA

Copacabana est une jolie ville bolivienne, située sur les rives du lac Titicaca et à 155 km de La Paz. Quelques milliers d’habitants y vivent entre les montagnes Calvario et Niño Calvario, qui s’additionnent aux 10.000 habitants des 33 communautés rurales environnantes. Elle est connue pour sa Vierge qui attire de nombreux pèlerins depuis toute la Bolivie. Sa plage, perchée à 3.841 m d’altitude, est l’une des plus haute au monde, et le point de départ vers l’île del Sol.

KASANI

Kasani est la localité qui marque la frontière entre la Bolivie et le Pérou sur la rive péruvienne du lac Titicaca. Son homologue bolivien est Yunguyo, à 150 m à pied de l’autre poste de contrôle.