Les aliments et les mets typiques de la cuisine bolivienne

La Bolivie est doté d’une grande diversité géographique, ce qui a donné naissance à une culture culinaire particulièrement riche.

 

Le maté de coca ou thé de coca

Les feuilles de coca
Le maté de coca est l’une des boissons andines les plus consommées des Boliviens, des Péruviens et des Equatoriens. Bue en maté, elle est utilisée avant tout à des fins curatives contre le mal de l’altitude, la fatigue ou à des fins religieuses lors de cérémonies. Contrairement à la yerba maté, le maté de coca est une infusion à partir de ces feuilles, ce thé est consommé tout au long de la journée.

 

La chicha

Briques de chicha
La chicha, ak’a en quechua, est une boisson sudaméricaine alcoolisée confectionnée à partir de fermentation de céréales ou de fruit. La recette varie selon chaque pays. C’est la boisson la plus consommée mais également la plus traditionnelle en Bolivie, dans la vie quotidienne et aussi lors de fête et d’événements religieux. Celle-ci est confectionnée à partir de maïs fermenté. Plusieurs versions existent dont les deux plus connues : la chicha jora  faite à partir de maïs jaune, et le kulli qui est faite de maïs violet.

 

Jugo Tombospan

Jugo de tumbo
Le jugo de Tombo est un jus de fruit frais élaboré à partir du tombo – appelé aussi poro poro – est un fruit originaire du Pérou. Ce dernier est de couleur jaune-vert, sa pulpe est orange. À la fois amère et sucrée, cette chair peut faire penser au fruit de la passion mais la texture est différente. Riche en vitamine C et en fibre, le tombo peut se manger cru, cuit, alcoolisé mais s’apprécie généralement sous forme de jus mêlé à de l’eau et de miel et de glace.

 

Le quinoa

Le quinoa, spécialité Bolivienne
Premier exportateur au monde de quinoa, la Bolivie le considère comme une véritable graine d’or. Cultivé à plus de 3000 mètres d’altitude, cette céréale est particulièrement riche en protéines, vitamines, acides aminés et sans gluten, ce qui en fait le bonheur des adeptes du bio du monde entier. En Bolivie, on déguste le quinoa avec du lait ou en soupe, accompagnée de carotte, pomme de terre, haricots blancs, céleri, avocat, ail, oignon, persil, coriandre et cumin !

 

La pomme de terre

Pommes de terres Bolivienne
La pomme de terre provient des Andes, frontière de la Bolivie, du Chili et du Pérou. Domestiquée vers 2000 ans avant J.-C., elle poussait de manière sauvage dans les hauteurs de l’Altiplano, pouvant s’adapter à divers climats. Au fil du temps, les agriculteurs ont sélectionné et croisé de nombreuses espèces créant ainsi une très grande variété de pommes de terre. De nos jours, il existe des milliers d’espèces de toutes les formes et les couleurs. Sa culture est même devenue un élément majeur au sein de chaque famille bolivienne.

La pomme de terre est donc un aliment central de l’alimentation bolivienne. On la retrouve dans de nombreux plats gastronomiques où elle accompagne la viande ou le poisson. Séchées, cuites à l’eau, frites, les papas aux milles saveurs de Bolivie ont encore beaucoup à offrir !

 

Le chuño

Le chuño, spécialité Bolivienne
Spécialité des Andes centrales, le chuño peut aussi être appelé tunta, produit par la déshydratation de pomme de terre. Une technique qui était utilisée par les anciens peuples andins, et qui consiste à exposer les pommes de terre au froid pendant trois nuits sur une surface plane puis à les placer au soleil pendant 45 jours. Une technique de conservation particulièrement efficace. Le Chuño Phuti, consiste à mettre le chuño dans de l’eau tiède, pour le réhydrater, puis le faire cuire dans l’eau salée, y ajouter de l’oignon, de la tomate, des œufs et du fromage sur le dessus.

 

La empanada

Préparation des empanadas Bolivienne
La Bolivie a sa propre, cette petite demi-lune farcie si répandue sur tout le continent qui se mange en entrée ou sur le pouce ! Elle se cuisine à base de bœuf, de pommes de terre, d’olive, de petits pois et d’oignons, le tout mélangé à de nombreuses épices et herbes aromatiques telles que le paprika, du cumin ou de l’origan. Un véritable régal dont on ne se lassera jamais !

 

Le poisson

Plat de poisson typique de Bolivie
La cuisine bolivienne est également composée de divers poissons comme le surubi, la truite, le pacú et le pejerrey. Ils sont frits, cuits au four, en grillade ou tout simplement cuits à la vapeur. Des plats existent donc comme le picante surtido, le Sábalo de Villamontes ou le Wallake.

 

La viande

Plat de viande typique de Bolivie
Accompagnée de riz, de pommes de terre ou encore de salade, la viande est également appréciée par les Boliviens, surtout lorsqu’elle est assaisonnée d’une sauce piquante appelée Ilajhua, composée essentiellement de tomate. La viande est généralement de bœuf, d’agneau, de cerf ou de lama. Très commun au sein de la gastronomie bolivienne, le poulet frit est aussi apprécié.

PLUS D'INFO SUR LA BOLIVIE

EXEMPLES DE CIRCUITS

CRÉEZ VOTRE VOYAGE SUR MESURE

1) Remplissez notre formulaire et l'un de nos conseillers voyages prendra contact avec vous.

2) Grâce à notre connaissance du terrain nous vous proposons des circuits personnalisés et hors des chemins traditionnels.

3) Nous vous accueillons dès votre arrivée sur place.

4) Vous bénéficiez d'un suivi et d'une assistance 7j/7 et 24h/24 durant votre séjour.

error: Notre contenu est protégé car il est le fruit d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'un long travail de recherche et d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'écriture. Contactez-nous à info@voyages-excepcion.com pour plus d\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'informations.